Quelle solution choisir pour sécuriser sa piscine ?

Sécuriser sa piscine pour éviter le risque d’accident n’est pas seulement du bon sens : c’est une obligation. Tout propriétaire de piscine doit, conformément à la loi du 1er janvier 2004 (Art. L. 128-1.A), sécuriser le bassin de manière à en éviter l’accès non surveillé aux jeunes enfants. Cette mesure a d’ailleurs permis de diviser le nombre d’accident par 10 !

Il existe plusieurs dispositifs de sécurité agréés, pouvant être choisis librement par le propriétaire. Néanmoins, ce choix doit prendre en compte plusieurs critères : type de piscine, configuration du terrain et budget.

Êtes-vous concerné ?

Il est important de souligner que l’obligation de sécurité concerne les propriétaires de piscines enterrées et semi-enterrées non closes. Les piscines hors-sol dérogent à la règle, bien que ces installations requièrent également la vigilance des adultes puisque le risque de noyade n’est pas nul.

Quels sont les risques en cas de non-respect de la réglementation ?

En cas d’accident, le propriétaire de la piscine est déclaré responsable s’il n’a pas respecté les obligations de sécurité définies par la loi. Ainsi, en l’absence d’un dispositif de sécurité ou si ce dernier n’est pas conforme aux normes en vigueur, différentes sanctions seront appliquées.

En cas d’accident mortel, le propriétaire encourt une peine de prison de trois ans et une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 € pour mise en danger délibérée d’autrui. En cas de contrôle, de dénonciation ou d’incident moins grave, le propriétaire encourt un emprisonnement d’un an et 15 000 € d’amende.

Les différents dispositifs de sécurité du marché

On recense 4 dispositifs de sécurité de piscine principaux à destination des particuliers, pouvant facilement être installés et utilisés de façon complémentaire, pour plus de sérénité.

Les barrières de piscine

Aussi appelées « barrières de protection », leur conception doit répondre à des normes strictes. Elles doivent empêcher le passage des jeunes enfants et être impossibles à ouvrir sans l’aide d’un adulte. Beaucoup de propriétaires hésitent à installer une barrière, craignant de défigurer leur jardin ou espace extérieur.

Or il existe de nombreux modèles très esthétiques, susceptibles de se fondre parfaitement au paysage : barrière en verre ou plexiglas, barrière piscine en bois ou aluminium, clôture souple démontable…

Quel que soit le matériau choisi, le dispositif doit être conforme à la norme NF P90-306. Le prix d’une barrière de piscine oscille entre 100 € et 400 € au m2.

Les couvertures de piscine

Manuelles ou automatiques, elles réduisent fortement le risque de noyade en empêchant l’immersion involontaire des jeunes enfants.

Elles présentent un autre avantage puisqu’elles servent de protection thermique et maintiennent la température de l’eau en évitant son refroidissement pendant la nuit.

Il est important de vérifier la conformité des équipements à la norme NF P90-308. Le prix dépend, pour beaucoup, de la technologie. L’on trouve des couvertures filet pour moins de 500 euros. Une couverture piscine à barres coûte entre 600 et 1000 €, selon la taille de la piscine et sa configuration.

En revanche, il faut compter en moyenne 3000 € pour une couverture rigide automatique (aussi appelé volet hors sol).

Les abris de piscine

Il s’agit de la solution la plus coûteuse et la plus complexe à mettre en place, mais également la plus confortable. Grâce à votre abri piscine, vous pourrez vous baigner toute l’année, même en cas d’intempéries. Les prix sont compris entre 5000 et 10 000 € pour un abri bas de forme arrondie.

Les alarmes de piscine

Economique et très efficace, l’ alarme piscine fonctionne grâce à un détecteur d’immersion autonome. En cas de chute, une puissante sirène est activée de manière à alerter très rapidement les adultes. L’on trouve des alarmes de piscine homologuées pour moins de 200 €.

Des équipements qui ne doivent pas soustraire à la vigilance

Un dispositif de sécurité, aussi performant soit-il, ne vous dispense pas de surveillance. Vous devrez notamment vous assurer que le système déployé est bien fonctionnel (barrière ou abri fermés, alarme activée, couverture solidement bâchée).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *